Over-Graph continue sa série d’interviews de Community Managers et donne la parole à ses principaux utilisateurs ! Camille est allé à la rencontre de Jimmy Leroy, Community Manager de l’agence On Prend Un Café.

  • Qui êtes-vous et quelles communautés gérez-vous ?

Je m’appelle Jimmy Leroy (ou @jimmyorel pour les twittos), Community Manager au sein de l’agence On Prend Un Café depuis un peu plus de 4 ans.

Je gère les communautés de nos clients, issues d’univers complètement différents : restauration, grande distribution ou encore le sport, notamment pour le LOSC (club de football professionnel). J’ai également la casquette du Trafic Manager de nos clients pour tout ce qui est Facebook et Twitter ADS.

  • Quelle est la stratégie du LOSC sur les réseaux sociaux ?

Le club est présent sur les réseaux sociaux pour proposer à ses supporters du contenu original / exclusif ainsi que des expériences connectées nouvelles. Mettre les supporters au centre des dispositifs est la règle numéro 1. Après tout, il s’agit du douzième homme ;-) De plus, les réseaux sociaux permettent au LOSC de faire rayonner son image et ses valeurs auprès des communautés de supporters mais aussi des journalistes.

Ainsi, de nombreux dispositifs sont mis en place pour leur proposer des expériences VIP ou innovantes.

  • Sur quels réseaux êtes-vous présents et quels sont les objectifs associés ?

Pour la mise en place de cette stratégie, le LOSC est présent principalement sur Facebook et Twitter, mais aussi (dans un rythme de publication moins soutenu) sur Instagram, Tumblr, Google+ ou encore Vine.

Ces réseaux sont utilisés pour partager de l’information, des contenus originaux mais aussi pour faire vivre les matchs (sur le web) d’une façon différente aux supporters, qu’ils soient présents ou non dans le stade ou encore d’identifier les supporters les plus actifs. Ainsi chaque match est cadencé par plusieurs prises de paroles, qu’elles soient sportives ou sociales.

 


Voici un exemple de moment VIP proposé par le club pour, entre autres, les fans Facebook et followers les plus actifs :


Autre exemple, une animation Twitter avec un jeu de questions-réponses live avec l’un des joueurs :



L’avantage de la marque LOSC est que chaque week-end est un évènement, un spectacle : les matchs. Les réseaux sont alors utilisés pour du Community Management évènementiel. LiveTweet du match, coulisses, mise en avant des encouragements des supporters, pronostics, animations spéciales… Tous les réseaux cités précédemment révèlent alors du contenu exclusif. Et cela avant, pendant et après le match. Lors des matchs à domicile, les tweets d’encouragement (ou mots plus personnels) utilisant le hashtag communautaire du club #WeAreLOSC sont diffusés en temps réel sur les écrans géants du stade Ce format d’affichage est sur le point d’évoluer, la V2 devrait être dévoilée lors du prochain match à domicile… #Suspense.

Voici un exemple d’utilisation Instagram en soir de match :

@divockorigi revient sur son but devant les journalistes #wearelosc

Une photo publiée par LOSC (@losclive) on


  • Quels outils utilisez-vous pour gérer ces présences ?

Pour gérer ces présences, je n’utilise pratiquement aucun autre outil que les réseaux eux-mêmes (et leurs applis mobiles) !

Il existe tout de même quelques rares exceptions :
– TweetDeck pour veiller, faire du multi-comptes, programmer des tweets
– Over-Graph (cf dernière question #SuspensBis)
– Radarly avec certains clients, pour veiller, traiter les verbatims et mesurer la présence sociale

Et dans mon quotidien de Community Manager tout un tas de petits outils gratuits :

– Google Drive pour mes plans d’animations
– Dashlane pour le stockage et la gestion de logins
– Bit.ly ou Yourls pour de la personnalisation et tracking d’URL
– Facebook Overlay Tools pour la règle des 20% de texte sur les visuels publicitaires
– Trello pour l’organisation avec les différents pôle de l’agence (créa, direction clientèle, dev, …)

  • Quelles fonctionnalités manquent à ces outils ?

En règle générale, les réseaux permettent déjà bien assez de choses. Cependant, les outils listés précédemment viennent m’aider à compléter certaines fonctionnalités manquantes, pointées juste au dessus.

  • Un petit mot au sujet d’Over-Graph ?

Comme vous l’avez peut-être compris, je suis peu friand des outils permettant la gestion des comptes réseaux sociaux, si je n’y trouve pas de grosse plus-value. J’estime que Facebook me permet de faire tout ce que les outils proposent (mis à part peut-être des rapport statistiques automatisés selon des KPI identifiées avec le client), alors se servir d’autre chose ?

Cependant, je trouve dans Over-Graph deux fonctionnalités manquantes sur Facebook : la duplication de contenu sur plusieurs pages (exemple : dupliquer du contenu national sur des pages locales) ainsi que la programmation de changement de covers.

Merci Jimmy, la #Team_OG propose toujours plus de nouvelles fonctionnalités pour Facebook et les autres réseaux sociaux intégrés dans notre solution. Nous t’informerons et te les ferons tester avant tout le monde. A très vite sur les réseaux ou au stade !

A découvrir aussi :

L’interview de Sarah Sanchez de Pierre et Vacances, Center Parcs.
L’interview de Fabien Denais du Crédit Agricole.
L’interview de Laurent Masseau de Nouvelles Frontières.
L’interview de Noëmie Martinez de l’agence LaRue.
L’interview de Charlotte Badie de Rue Du Commerce.
L’interview de Adrienne Zmiko, freelance.
L’interview de Jean Betous de Quechua.
L’interview de Thibault Tressières, freelance.
L’interview de Anthony Srmabkian, Mazarine et You to You.
L’interview de Virginie Lominet, ville de Boulogne-Billancourt.

Article publié par Camille dans interviews

le 14 novembre 2014