Over-Graph continue sa série d’interviews de Community Managers et donne la parole à ses principaux utilisateurs ! Camille est allé à la rencontre de Jean Bétous, Community Manager de Quechua.

  • Qui êtes-vous et quelles communautés gérez-vous ?

Je suis community manager pour Quechua, la marque du groupe Oxylane/Decathlon, spécialisée dans la pratique des sports de montagne. En parallèle, je travaille chez ORES, une agence de communication, sur la stratégie sociale de plusieurs marques.

jean-betous

  • Quelle est la stratégie de Quechua sur les réseaux sociaux ?

Il y a 2 ans, Quechua a connu une vraie rupture dans sa communication de marque, pour tendre vers une esthétique plus pointue.
Notre stratégie sociale a d’abord été basée sur l’installation de ces nouveaux codes et donc très axée sur le visuel, les photos inspirationnelles. Et ça a bien fonctionné, je suis fier de là où la marque est arrivée aujourd’hui sur le social, autant dans la taille des communautés que nous avons réussi à fédérer que dans la qualité des contenus diffusés. Aujourd’hui, j’estime que nous avons atteint un cap, et qu’il faut aller encore plus loin.

Nous parlons à des passionnés de montagne et nos produits sont conçus au pied du Massif du Mont Blanc : nous avons de vraies histoires à raconter autour de nos produits mais aussi de la vie de la marque et c’est vers ça que nous allons tendre.
Nous souhaitons également remettre le client au centre de notre communication : Quechua est une marque qui prône avant tout l’accessibilité. Par exemple : Charlotte, une membre de notre communauté Facebook, qui a gagné en fin d’année dernière un concours que nous avions mené sur les réseaux. Nous proposions à notre audience de venir passer un week-end dans les Alpes pour rencontrer les animaux de notre prochain film TV. L’expérience a été un super moment pour elle comme pour nous, et vous pourrez la voir dans notre prochaine pub TV ! C’est exactement ce genre de projets que nous souhaitons mettre en avant. Quechua a mené cette campagne en collaboration avec ORES.

  • Sur quels réseaux êtes-vous présents et quels sont les objectifs associés ?

Nous sommes présents sur Facebook, YouTube, Twitter, Instagram, Google +, Pinterest et Vimeo.

Nous communiquons beaucoup de contenus inspirationnels, mais pas uniquement. Les réseaux sociaux sont pour nous une porte d’échange avec notre audience du monde entier. Nous pouvons discuter librement avec eux, écouter leurs avis, les aider si ils en ont besoin. Pour ce faire, je suis en contact quotidien avec les chefs de produit qui sont particulièrement attentifs à toutes les remontées, mais aussi qui me fournissent un support technique quasi immédiat pour répondre aux questions de la communauté.
J’ai la chance de pouvoir échanger avec des gens du monde entier chaque jour et c’est plutôt très bon signe pour la marque, de plus, la très grande majorité des messages que nous recevons sont des compliments et c’est très agréable de pouvoir les partager avec les équipes.

Facebook est notre artère principale, c’est là où nous avons notre plus grosse audience. Nous y mettons en avant nos innovations, nos produits, mais toujours dans notre cadre de travail : la montagne.Nous souhaitons toujours respecter la philosophie du social media : le partage. C’est pour cela que nous avons mené une opération sur notre produit iconique, la tente 2 Seconds, qui permettait de la personnaliser :



Sur YouTube, nous diffusons nos films, nos vidéos produits, mais tendons aussi vers la créativité dans nos campagnes.
Par exemple ici, avec un preroll qui joue sur les 2 secondes nécessaires à installer notre 2 Seconds, et les 5 secondes à partir desquelles il est possible de passer la pub. Nous incitions donc à “ignorer l’annonce” :




Twitter, est un excellent média pour notre échange avec les clients.
Comme par exemple :

 


Sur Instagram, nous tendons plus vers du contenu inspirationnel ou de la vidéo.

Et enfin Google +, qui nous permet de toucher une audience que nous ne touchons pas sur les réseaux cités précédemment, un exemple de publication.

Nous avons également toute une stratégie de brand content avec un site nommé Hiking on the Moon, pour laquelle nous venons d’ailleurs de remporter le Grand Prix Statégies de la communication éditoriale. Hiking on the Moon comprend à la fois un magazine distribué gratuitement dans certains magasins Decathlon, mais aussi un blog.

hikingonthemoon

 

Nous concevons aussi des sites dédiés à nos produits, par exemple avec le Quechua Phone, développé par ORES : quechuaphone.com.

On y retrouve à la fois une partie plus communication où l’internaute peuvent challenger le téléphone pour tester sa solidité et sa résistance face aux éléments de la nature, et une seconde partie plus portée sur l’assistance utilisateur avec des tutoriels et un chat pour assurer le SAV.

  • Quels outils utilisez-vous pour gérer ces présences ?

J’ai utilisé un certain nombre d’outils mais j’arrive aujourd’hui à m’en passer. Les réseaux ont réussi à combler les manques du passé en développant de nouvelles fonctionnalités, comme par exemple la programmation de publications par Facebook ou la mise à dispositions de statistiques par Twitter. Qui plus est, j’aime garder le contact avec l’interface des réseaux en eux-mêmes et être en contact avec le contenu de la même façon que notre audience.

  • Quelles fonctionnalités manquent à ces outils ?

Un maximum de statistiques ! Et de nouvelles fonctionnalités pertinentes à tester.

  • Un petit mot au sujet d’Over-Graph ?

Pour moi, le point fort d’Over-Graph réside dans sa capacité à proposer de nouvelles fonctionnalités. Les fonctions “de base” sont déjà très bien gérées par tout un tas de solutions, l’intéressant est d’aller chercher les outils que les autres ne proposent pas.

Je pense notamment aux Twitter Cards, une fonction très utile que je n’ai je crois pas encore vue dans une autre solution.

Merci Jean, la #teamOG va encore faire évoluer l’outil dans les prochaines semaines, nous te tiendrons informé et tu pourras même tester les nouvelles fonctionnalités en avant-première ! 

A découvrir aussi :
L’interview de Sarah Sanchez de Pierre et Vacances, Center Parcs.
L’interview de Fabien Denais du Crédit Agricole.
L’interview de Laurent Masseau de Nouvelles Frontières.
L’interview de Noëmie Martinez de l’agence LaRue.
L’interview de Charlotte Badie de Rue Du Commerce.
L’interview de Adrienne Zmiko, freelance.

Article publié par Camille dans interviews

le 18 septembre 2014